Auteur : Marie-Pier Hamon

Encore une belle édition (très chaude) pour le festival SOIR

Une des spectatrices dansait d’une manière particulièrement intense sur la chanson «Mots d’amour». Je vous laisse deviner le pas de danse qu’elle a choisi lorsque Alexandre Archambault (voix, guitare) a chanté le dernier couplet de la pièce: «Mais y aura pu rien à se dire/Non y aura pu rien à se dire/À part se faire jouir.»

L’amour des tasses selon MathFa9

T’sais quand tu le fais à la main, t’as passé du temps là-dessus. C’est comme ton petit bébé. Voir les gens être contents de leur achat, c’est juste tellement le fun parce que tu te dis: «Mon Dieu, j’ai pas fait ça pour rien! J’ai rendu quelqu’un heureux! »

Lancement d’Endless Dive d’Anemone

Anemone […] construit son univers autour des années 60 où l’envie de s’évader se fait autant présente et pressante que celle de s’immerger dans la musique pour oublier un peu plus la réalité et le monde qui nous entoure.